STORIES for CHILDREN by Sister Farida

(www.wol-children.net)

Search in "French":

Home -- French -- Perform a PLAY -- 124 (The best counselor 1)

This page in: -- Arabic? -- Aymara -- Azeri -- Bengali? -- Bulgarian -- Cebuano -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- German -- Guarani -- Hebrew? -- Hindi -- Indonesian -- Italian -- Korean -- Kyrgyz -- Malayalam? -- Portuguese -- Quechua? -- Romanian? -- Russian -- Serbian? -- Spanish-AM -- Spanish-ES -- Tamil -- Turkish -- Urdu? -- Uzbek

Previous Piece -- Next Piece

PIÈCES THÉÂTRALES – à jouer pour d’autres enfants!
Pièces à jouer pour les enfants

124. Le meilleur conseiller 1


Les préparatifs de la visite d'Etat avançaient de toutes parts. (son de la musique) De la musique se faisait entendre, des drapeaux avaient été élevés et de délicieux repas étaient servis. La réception pour le roi Josaphat du royaume du sud d'Israël était incomparable. Avait-il soupçonné l’arrière-pensée qui se cachait derrière cette invitation ? Le roi Achab ne perdit pas beaucoup de temps pour annoncer son intention.

Achab : "Roi Josaphat, je ne possède plus Ramoth. Cela m’agace. Pouvez-vous m'aider à regagner la ville ?"

Josaphat : "Bien sûr. Vous pouvez compter sur mes troupes. Mais ne devrions-nous pas demander à Dieu pour son premier conseil ? Je veux seulement faire ce qu'il veut."

Il est toujours bon de prendre des décisions avec Dieu. Prenons l’exemple du roi Josaphat. Je suis sûr que c'était son secret pour une vie réussie. Tout le monde aimait Josaphat. Il avait des millions de soldats. Aucun de ses ennemis n’osait l'attaquer. Il reçevait des cadeaux de nombreux endroits.

Dieu était le conseiller de Josaphat. Il demandait toujours à Dieu afin d’obtenir des conseils pour chaque décision.

Le roi Achab était très, très différent. Il n'aimait pas du tout cette suggestion.

Cela peut aussi se produire dans ton entourage si tu souhaites proposer à d'autres d'écouter Dieu. Leur réponse est souvent que ce n'est plus à la mode, comme c’est le cas avec le roi Achab.

Achab : "Devrions-nous le faire ? Eh bien, serviteur, appelle les prophètes !" (bruit de marche)

Achab : "Faut-il attaquer la ville de Ramoth ou pas ?"

Prophète : "Attaquez-la ! Vous remporterez la victoire à coup sûr."

Le roi Achab était satisfait. Mais pas le roi Josaphat. Il savait discerner la voix de Dieu, et celle-ci ne l’était pas. Ces 400 prophètes étaient des menteurs. Ils avaient dit à Achab ce qu'il voulait entendre, car ils avaient été récompensés pour le faire.

Josaphat : "N'y a-t-il pas un autre prophète à qui nous pourrions le demander ?"

Achab : "Il y en a un autre, mais je le hais. Il annonce toujours le malheur."

Josaphat : "Qu’il vienne."

Michée arriva. Un vrai messager de Dieu qui parfois, aimait plaisanter.

Achab : "Michée, devrions-nous attaquer Ramoth ?"

Michée répondit en souriant :

Michée : "Bien sûr. Vous allez vaincre l'ennemi."

Achab (contrarié) : "Tu es censé dire la vérité. Qu'est-ce que ton Dieu t’a dit ?"

Voulait-il vraiment écouter les conseils de Dieu ? Peut-être qu’il voulait bien les entendre, mais certainement pas les appliquer.

Michée devint sérieux.

Michée : "Dieu m'a montré que tes soldats seront bientôt comme des brebis sans berger. Roi Achab, ton armée reviendra à la maison sans toi."

Achab (en colère) : "Avez-vous entendu ça ? Il a prononcé ma condamnation à mort. Jetez-le en prison ! Immédiatement !"

Dans la prochaine histoire tu entendras ce qui s'est passé.


Personnes : Narrateur, Josaphat, Achab, Michée, prophète

© Copyright : CEF Allemagne

www.WoL-Children.net

Page last modified on October 18, 2018, at 04:06 PM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.109)